Accueil » Vie lillebonnaise » Une ville en pleine forme

Une ville en pleine forme


La santé dans l’assiette. L’école, ça donne faim

Chaque jour, 580 repas en moyenne partent de la cuisine centrale pour être livrés dans les écoles. Ils sont constitués de petits plats équilibrés concoctés par de vrais cuisiniers, avec les conseils d’une diététicienne, et répondent aux besoins nutritionnels des enfants.

lillebonne-ville-en-pleine-formeHygiène et sécurité
La cuisine centrale obéit à des règles d’hygiène très strictes. Elle est soumise chaque année à une visite d’évaluation des certificateurs et à des contrôles vétérinaires impromptus qui peuvent également survenir dans les écoles. Des exercices d’alerte sanitaire sont effectués régulièrement et une traçabilité des produits sur cinq ans minimum est obligatoire. En outre, toutes les étapes de transformation des produits finis font l’objet d’une analyse des risques afin d’en assurer la maîtrise.

Cuisiner équilibré avec un petit budget

Les ateliers de l’épicerie solidaire
epicerie-solidaire-lillebonneManger équilibré sans se ruiner, c’est l’objet des ateliers cuisine de l’épicerie solidaire. Dans une ambiance conviviale, tous les jeudis après-midis, les participants préparent des mets basés sur des produits de saison, pour le quotidien et les jours de fête. L’objectif est aussi d’échanger des savoir-faire et de créer du lien social autour de la cuisine.

  • Ateliers réservés aux bénéficiaires de l’épicerie solidaire et de La Croix-Rouge
  • Ingrédients fournis par les participants.

Des animations ponctuelles autour de l’équilibre alimentaire sont mises en place tout au long de l’année : « La compagnie des gourmands ». Elles permettent de partager des moments de complicité entre enfants et parents ou grands-parents autour de la préparation du goûter, des rencontres avec des nutritionnistes ou plus récemment, dans le cadre de la semaine du goût, une invitation à venir déguster un petit-déjeuner équilibré préparé par les bénévoles et le personnel.

Prévenir, c’est agir

img_2609Les actions du CCAS en matière de prévention santé s’inscrivent dans une longue tradition de santé publique. Ce service exerce ses compétences dans les domaines du social et de la santé auprès de toutes les générations, du jeune enfant au senior, dans les établissements scolaires (de l’école primaire au lycée) ou lors d’événements pour le grand public. Il intervient sur des thématiques variées parmi lesquelles :

  • La violence à l’école
  • Les conduites addictives
  • Les effets néfastes de la dépendance aux nouvelles technologies sur le rythme scolaire et sur la santé
  • L’ équilibre alimentaire
  • La sexualité et la contraception
  • La prévention du sida, des maladies et des infections sexuellement transmissibles
  • La perte de l’audition
  • Le diabète…

Il organise, en lien avec ses partenaires locaux, les grands rendez-vous nationaux ou locaux :

  • La Journée mondiale sans tabac
  • La Journée mondiale de lutte contre le sida, (Elle aura lieu le 2 décembre, voir en p. 37)
  • La Journée de l’audition
  • Le forum santé

Il est également partenaire de la Ligue contre le cancer pour la campagne de lutte contre le cancer du sein, Octobre rose.

Le service prévention santé est un partenaire à part entière du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), instance qui participe à la mise en place de programmes d’actions définis par la Préfecture et déclinés localement, en fonction des besoins et des spécificités du territoire. Le CLSPD deviendra prochainement le CISPD (Comité Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance).

Le service prévention santé intervient au sein du « Groupe Addictions » aux côtés du Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie des 3 cantons de Bolbec, de Lillebonne et de Saint-Romain (CSAPA) et du Carrefour Santé de Bolbec. Ensemble, ils mènent des actions de sensibilisation et de prévention dans les domaines des dépendances aux drogues, à l’alcool, au tabac et, depuis peu, aux jeux, à internet et aux réseaux sociaux…

Le service action sociale : un relais vers les acteurs de la santé

Le personnel du service action sociale du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) peut orienter les bénéficiaires vers les interlocuteurs de santé adéquats, dans le cadre d’une demande de prestation telle que :

  • La Protection Universelle Maladie (PUMA), anciennement Couverture Maladie Universelle (CMU)
  • La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC)
  • L’Aide à la Complémentaire Santé (ACS)
  • Un Bilan de santé (effectué par l’Institut inter Régional pour la Santé)

Analyse des Besoins Sociaux

Une « photographie sociale » de la ville
Le CCAS a engagé une démarche d’Analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de Lillebonne. Ce document constituera un état des lieux des problématiques sociales et de santé sur la commune et permettra de mieux connaître ses spécificités ainsi que les besoins de la population.

Une aide à la décision
L’ABS est un document précieux pour le CCAS mais aussi pour les élus qui s’en servent déjà pour construire leur action. Il permettra de hiérarchiser les priorités en matière de santé et de lutter contre l’exclusion sociale.

La consultation des partenaires
La démarche repose en priorité sur l’expertise des partenaires institutionnels et de tous les acteurs de terrain impliqués dans le champ des politiques sociales sur le territoire. Ils sont consultés tout le long de l’élaboration du document, aussi bien au moment du diagnostic qu’au moment de la mise en place du plan d’actions.

Objectifs de la démarche

  • Mieux cerner les besoins sociaux de la population (familles, jeunes, personnes âgées, personnes handicapées, publics précaires…)
  • Identifier les réponses existantes et les dispositifs capables de satisfaire ces besoins
  • Faire évoluer les dispositifs et les pratiques actuelles pour mieux répondre aux nouvelles situations d’exclusion
  • Anticiper l’évolution du territoire et les enjeux inhérents à celui-ci pour les années à venir
  • Déterminer les actions à entreprendre et les hiérarchiser via la mise en place d’un schéma d’action sociale

Un cadre de vie préservé

Le bien-être des citoyens au coeur des aménagements urbains

sans-titre-2La santé et le bien-être des Lillebonnais sont désormais au coeur des aménagements et les espaces dédiés aux activités de détente et à l’activité physique sont, autant que possible, privilégiés. Les travaux qui vont être réalisés sur les terrains qui s’étendent au nord de l’église sont là pour en attester :

La sente piétonne qui s’étend le long de la rivière, depuis le Pôle de Danse et Musiques Actuelles jusqu’à la rue de l’Etang va être prolongée jusqu’au centre-ville pour permettre aux marcheurs de circuler en toute sécurité dans la ville.

Les espaces paysagers (jardin commun, espace de jeux sécurisés) de la résidence Insula-Bona offriront aux habitants l’opportunité de se reposer dans un cadre paisible.

Une utilisation très réduite des pesticides

Les produits phytosanitaires ne sont pas des produits anodins. Ils présentent un risque pour l’environnement et pour la santé humaine. On sait aujourd’hui que toute la chaîne du vivant est touchée par la toxicité des pesticides. A Lillebonne, les employés des espaces verts n’effectuent aucun traitement phytosanitaire à proximité des endroits fréquentés par le grand public mais privilégient une gestion naturelle et raisonnées des espaces.

La méthode ne consiste plus à éradiquer les herbes comme avec les désherbants chimiques mais à les contrôler. La présence d’herbe en bord de trottoir n’est pas synonyme d’un mauvais entretien mais c’est le signe d’une gestion différente de l’espace où des méthodes de désherbage respectueuses de notre santé et de celle de nos enfants sont appliquées.

Des défibrillateurs pour sauver des vies

17 défibrillateurs automatiques en libreservice sont installés dans des endroits fréquentés : les gymnases, les dojos, les tennis couverts, la rue couverte de la mairie, le boulodrome, la salle Thiers, la salle des Aulnes, le centre de loisirs, le centre culturel Juliobona, devant la maison des pêcheurs et dans les services municipaux. Ils font l’objet d’une maintenance attentive et régulière.

Le sport, c’est bon pour la santé

img_8403Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le manque d’exercice physique progresse dans de nombreux pays affectant la santé en général et engendrant de plus en plus de maladies telles que les maladies cardio-vasculaires, le cancer et le diabète.

S’oxygéner dans une ville qui bouge

Persuadée de la nécessité d’offrir à tous les Lillebonnais qui le souhaitent la possibilité d’avoir une activité physique régulière, la Ville soutient l’ensemble des associations sportives, nombreuses et dynamiques, qui offrent un large panel de disciplines (sports collectifs, artistiques, de plein air, arts martiaux, cyclisme, athlétisme…) à toutes les tranches d’âge et à tous les niveaux de pratique. Coordonnées des associations sportives


Veuillez saisir ici votre mail pour recevoir la newsletter de la ville de Lillebonne

Pour rester informé de l’actualité de votre ville, suivez Lillebonne sur les réseaux

Plan de la ville