Accueil » Mairie pratique » Le plan Vigipirate et l’état d’urgence au quotidien

Le plan Vigipirate et l’état d’urgence au quotidien


Une vigilance renforcée

Le gouvernement a prononcé l’état d’urgence le 14 novembre 2015 suite aux attentats de Paris. Celui-ci a été prolongé jusqu’en janvier 2017 en raison des attentats perpétrés à Nice le 14 juillet dernier. Le plan Vigipirate a également été renforcé.

La sécurité et la vigilance sont l’affaire de tous

img-guide6Une coordination accrue entre la Ville de Lillebonne, la Communauté d’agglomération et les forces de police a été mise en place afin d’anticiper les risques, de mieux protéger les bâtiments et leurs abords et de sécuriser les événements sur la commune. Pour être efficaces, les mesures mises en place dans le cadre du plan Vigipirate « alerte attentat », même si elles constituent des contraintes supplémentaires, nécessitent la coopération de l’ensemble des administrés. Acteur à part entière de sa propre sécurité, tout citoyen contribue par son comportement responsable et vigilant à la protection de la collectivité et de l’ensemble de ses concitoyens.

Un soutien efficace aux associations

Avec la mise en place de Vigipirate, les conditions à remplir par les associations pour être autorisées à organiser une manifestation sont devenues plus nombreuses, entraînant davantage de tâches administratives. Une fiche de sécurité doit être rigoureusement renseignée et visée par la Police Municipale Intercommunale (Communauté d’agglomération) qui la validera ou non. Le service des sports et des relations avec les associations se tient à la disposition de toutes les associations pour les accompagner dans leurs démarches, les aider à remplir les documents et servir de relais avec les différents interlocuteurs : les services de l’Etat (Préfecture, sous-Préfecture) et la Communauté d’agglomération Caux vallée de Seine.
Pour cela, toute demande d’organisation d’une manifestation doit impérativement être déposée en mairie par l’organisateur au moins un mois avant l’événement. Ce délai peut être d’un an pour des manifestations accueillant plus de 1500 personnes.

Service des sports et des relations avec les associations • Bureau 203 (2è étage de la mairie) • 02 32 84 52 71 ou 02 32 84 52 72 • secretariat.sport@ville-lillebonne.fr

Des exercices adaptés dans les écoles

img-guide3La prise en compte du risque terroriste dans le fonctionnement des établissements scolaires et des écoles fait bien-sûr l’objet d’un renforcement des mesures de sécurité mais également d’une politique d’exercice et d’entraînement. Ainsi, le 13 octobre dernier, un exercice de type attentat-intrusion était organisé dans toutes les écoles de l’académie, dans le cadre du Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS), en partenariat avec la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale et la Préfecture de Seine-Maritime.

Le PPMS : des exercices répétés chaque année

Le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) est un exercice de sécurité civile destiné à préparer la communauté scolaire à une situation de crise liée à la survenue d’un accident majeur d’origine naturelle (tempête, inondation…), technologique (nuage toxique…) ou à des situations d’urgence particulière (intrusion de personnes étrangères à l’école, attentat…).
Les exercices permettent de répéter les postures (confinement, évacuation) correspondant aux différents risques et sont adaptés aux âges des enfants. L’objectif est d’aboutir, par des exercices répétés et progressifs, à des réflexes adaptés, en veillant à éviter, dans les exercices de préparation, tout scénario anxiogène.

consigne-vigipirate


Veuillez saisir ici votre mail pour recevoir la newsletter de la ville de Lillebonne

Pour rester informé de l’actualité de votre ville, suivez Lillebonne sur les réseaux

Plan de la ville